un peu d’analyse dans ce monde de clics
Le blog en partenariat avec Estives
17

juin
Entre fintech et banques, le partage du gâteau a commencé

France FinTechLa fintech est un des secteurs les plus actifs et les plus prometteurs du digital. Crowdfunding, prêts entre particuliers, prêts aux entreprises, change, tirelires électroniques… les applications ne manquent pas et les banques traditionnelles observent de différentes façons ce foisonnement. Certaines préfèrent investir au tour de table de start up prometteuses, comme
Crédit Mutuel Arkéa, actionnaire à 34 % de Prêt d’Union. D’autres font face : la Caisse d’Epargne vient de lancer un Livret A « connecté » (un livret couplé à une tirelire électronique), et a fait du lancement de son produit une occasion de rappeler que, par une politique tarifaire agressive et un produit adapté au web, elle entend répondre aux alternatives comme Leetchi. Start up et banques traditionnelles s’observent et se marient parfois. C’est un ancien partner de Goldman Sachs – et le carnet d’adresses qui va avec – qui vient d’entrer au capital et au conseil d’administration de Kantox, plateforme dédiée au change. On entrevoit un possible partage des services que des partenaires constructifs auraient intérêt à organiser, une façon pour les banques de délaisser les activités devenues non rentables pour elles, mais qui le sont pour des structures plus agiles. La fintech s’organise : 40 start up du secteur viennent d’adhérer au lancement de France FinTech, association dédiée à la représentation de leurs intérêts. Les plaques tectoniques de la finance sont en train de bouger.

Catégorie: BUSINESS MODELS | Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ quatre = 5

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>