un peu d’analyse dans ce monde de clics
Le blog en partenariat avec Estives
Page 1 sur 512345
30

jan
Dîtes-le avec des clics (aussi)
(c) Florajet

(c) Florajet

Le marché de la livraison de fleurs a basculé en majorité sur internet en 2012. Chez Florajet, internet représente désormais 55 % des commandes (5 700 fleuristes, 31 M€ de CA). Chez Interflora, le leader, c’est 60 % du chiffres d’affaires, qui s’élève en tout à 106 M€. La dynamique internet modifie la donne : les commandes sont plus nombreuses, mais le panier moins élevé qu’en magasin. Il n’empêche : gérant ses migrations internes, le marché reste porteur dans un climat économique morose. Le click en drive (commander sur internet, récupérer son bouquet chez un fleuriste) va même compléter la dynamique. Preuve en est qu’on peut venir du réel et s’adapter au cyber commerce avec succès.

Catégorie: BUSINESS MODELS | Pas de commentaires
27

jan
Internet bientôt mis sous contrôle ?

Facebook compte plus d’un milliard de membres. C’est le 3ème ensemble démographique au monde après la Chine et l’Inde. A l’image de Facebook, un cyber univers s’est constitué en moins de vingt ans, qui peut faire et défaire les opinions. Surpris, pris de vitesse par des dispositifs législatifs inadaptés, les états n’ont pas pris suffisamment vite la mesure d’un phénomène mondial. En tardant à réagir, les états ont laissé les marchés s’adapter avec ses bons et ses mauvais côtés. L’information et la connaissance sont rendues accessibles, mais les pirates ont aussi mis à genoux l’industrie du disque, et les auteurs ont vu leurs ressources diminuer. Les états ont aussi laissé se développer une cyber démocratie qui dépasse les frontières. Avec l’affaire Wikileaks, ils ont sonné la fin de la partie : finie, la liberté sans contrôle. En prison les hackers anonymous. Sommé de donner le nom des auteurs de propos racistes ou antisémites, les réseaux sociaux, Twitter en tête. Bientôt taxé, un Google omniprésent. Le monde parallèle du net est ramené à la réalité.

Catégorie: USAGES NUMÉRIQUES | Pas de commentaires
24

jan
117 500 sites internet se sont partagé 45 MM€ en 2012

Des acheteurs internautes toujours plus nombreux (5 % de plus en un an) ont passé commande sur 117 500 site marchands (17 % d’acteurs en plus) : sur fond de crise économique le e-commerce poursuit sa folle croissance et totalise 45 milliards d’euros de CA en 2012, en France. La progression est plus rude pour les sites leaders qui ne progressent « plus » que de 7 %. Le m-commerce (smartphones et tablettes) est lui estimé à 1 MM€, en très forte croissance, mais partant d’une base faible.

Catégorie: CONSOMMATION, USAGES NUMÉRIQUES | Pas de commentaires
24

jan
Sites de partage : la naissance d’un mode de consommation

AirbnbS’il y a un modèle qui marche sur internet, c’est bien celui du partage. Branché sur la génération digital native, le genre surfe sur un modèle économique moins cher et un modèle social collaboratif. Quelques tentatives ont annoncé la couleur il y a cinq ans. Le couch surfing est devenu un modèle de voyage et de rémunération : « viens dormir dans mon canapé, c’est moins cher qu’un hôtel et plus sympa ». Les étudiants désargentés ont grandi : ils sont maintenant fans du partage. Colocation, covoiturage… l’immobilier et les transports sont les premiers secteurs bénéficiaires. Le phénomène américain Airbnb n’est pas passé inaperçu. Le site de sous locations immobilières explose : le cap des 10 millions de nuitées a été allègrement franchi courant 2012 et la croissance se poursuit. L’économie du partage est un des rares secteurs auxquels les investisseurs croient. Le modèle économique est immédiat, via des commissions sur les transactions, et le mode économico-social convainc un cœur de cible social native, les moins de 25 ans, et s’étend aux CSP- désargentés. Mais la guerre commerciale ne fait que commencer, à coup de millions de membres et de commissions forcément tendues sous l’effet de la concurrence. Reste la naissance d’un mode de consommation

Catégorie: BUSINESS MODELS, CONSOMMATION | Pas de commentaires
22

jan
Altarea – Cogedim cherche une voie entre le portail et le portique
(c) Altarea Cogedim

(c) Altarea Cogedim

Propriétaire de Rue du Commerce, le groupe foncier Altarea-Cogedim, qui exploite de nombreux centres commerciaux, a expérimenté un nouveau dispositif mis en place avant Noël. Dans plusieurs gares d’Ile de France, des murs virtuels ont été installés, les « shopping walls ». A partir de l’application RueduCommerce.com, les voyageurs pouvaient scanner les QR Codes affichés à côté des produits présentés sur les murs virtuels, puis régler et se faire livrer. Depuis plusieurs années, le groupe Altarea-Cogedim cherche une alternative aux seuls centres commerciaux. Il a tout d’abord racheté l’un des plus gros sites marchands français, Rue du Commerce. Il cherche maintenant à mixer les canaux de vente.

Catégorie: BUSINESS MODELS | Pas de commentaires
Page 1 sur 512345