un peu d’analyse dans ce monde de clics
Le blog en partenariat avec Estives
Page 1 sur 3123
28

mar
De nouveaux sites immobiliers exploitent les ressources de la géolocalisation

GeoleeQui mieux qu’eux pour exploiter les ressources de la géolocalisation et de la mobilité numérique ? Coup sur coup, trois sites d’annonces immobilières innovent. Smartloc propose une carte des loyers à Paris (http://www.smartloc.fr/carte-des-loyers-a-paris ). Proposant déjà une carte de France très détaillée des prix immobiliers, Meilleurs Agents vient de lancer une infographie qui permet de situer les prix au mètre carré pour chaque station de métro (http://www.meilleursagents.com/prix-immobilier/metro-paris/ ). Lancé en 2012, Geolee fait de la géolocalisation son modèle ( http://www.geolee.com/index.php. La carte géographique interactive est au centre de son moteur de recherche d’annonces. Tous ces sites préfigurent des modèles ergonomiques de sites qui vont se multiplier en exploitant les potentialités de la mobilité et la monté en puissance annoncée de la 4G.

Catégorie: BUSINESS MODELS | Pas de commentaires
27

mar
Les avis sur le web influent sur les décisions d’achats sauf en France

(c) Ipsos

Une récente étude réalisée par Ipsos partout dans le monde révèle que les avis postés sur les médias sociaux influencent grandement les décisions d’achats des internautes mais avec de grandes disparités. Le maximum est atteint en Turquie, avec 92 % d’internautes déclarés influencés par les avis laissés sur le web ;  le minimum pour la France avec 38 %, puis la Belgique, 39 %. A comparer avec les USA, 78 % et le Royaume Uni, 81 %. Il s’agit de déclarations, donc de ressenti et aucunement d’actes d’achats vérifiés. La part d’interprétation est donc grande. Seule certitude : les marques ne peuvent plus se passer d’un community management organisé.

(c) Ipsos
Catégorie: USAGES NUMÉRIQUES | Pas de commentaires
25

mar
Pour faire ses relations presse, Carambar agite les réseaux sociaux

579340_10151328185716434_1856105005_n[1]Ce devait être la fin des fameuses blagues inscrites sur les emballages de Carambar, les bonbons caramélisés lancée en 1959. L’info fait le tour des réseaux sociaux et même la mairie de Marq en Baroeul (Nord), berceau de la marque, a ouvert une page sur Facebook pour que Carambar revienne sur sa décision. La marque vient d’annoncer avoir renoncé : « C’était une blague », argumente-t-elle en avouant avoir entendu la forte mobilisation sur les réseaux sociaux. L’opération a été soigneusement préparée, et au centre du dispositif : un kit presse adressé aux journalistes. Si la mobilisation sur les réseaux n’est pas si flagrante (quelques centaines de likes sur la page officielle qui compte 1.1 million de fans), les relations presse ont, elles, bien fonctionné. Les journalistes ont complaisamment repris textes et visuels fournis avec le kit presse (Le Monde, Le Parisien…) et offert une exposition médiatique incomparable à Carambar. Pas sûr qu’on les y reprenne une seconde fois…

Catégorie: RÉPUTATION | Pas de commentaires
20

mar
Un buzz insultant condamné : une piste pour la protection des marques

Fluzin Twitter

Un internaute – socionaute a été condamné par le Tribunal Correctionnel de Paris, à 150 € d’amende avec sursis et 1 € de dommages et intérêts pour avoir injurié publiquement Jean-François Copé. Le soir du premier tour de l’élection présidentielle de 2012, Baptiste Fluzin avait insulté Nathalie Kociusko-Morizet et Jean-François Copé sur Twitter. Si la première a laissé tomber son action en justice, le second a poursuivi. L’internaute qui a reconnu son erreur a été condamné, mais le tribunal n’a pas repris la demande de Jean-François Copé de faire diffuser le message de condamnation autant de  fois que le message insultant avait été retwitté (466). Il est clair désormais qu’une insulte sur un réseau social – pratique ultra courante – peut avoir des répercussions judiciaires. L’opportunité se posera, pour les personnes physiques comme pour les personnes morales, et donc les marques, de nettoyer la toile des insultes dont elles auraient été victimes, un moyen comme un autre de limiter les effets d’un bad buzz. Pour le moment, les tribunaux n’accordent pas la possibilité d’un contre-buzz.

Catégorie: RÉPUTATION | Pas de commentaires
15

mar
56 milliards d’applications : un canal digital à part
(c) Apple

(c) Apple

 En quelques années, les applications se sont imposées dans le paysage digital, et suivent la propagation des smartphones sont elles sont le corolaire. Et le marché des smartphones explose : ils sont 1 milliard en circulation dans le monde sur 5 milliards de téléphones portables et ce parc mobile devrait être multiplié par deux d’ici à 2016. 56 milliards d’apps seront téléchargées en 2013 (11 % payantes seulement), en croissance de 35 % : 58 % du marché pour Google Play, 33 % pour l’App Store d’Apple et 3% pour Blackberry. Les utilisateurs y consacrent en moyenne deux heures par jour. Les chiffres donnent le tournis, et les apps s’imposent comme un canal de communication authentique, ludique, pratique et mobile, trois fonctionnalités spécifiques qu’il faut intégrer pour développer ses activités sur smartphones, en évitant un copié-collé d’une stratégie web qui serait vouée à l’échec.

Catégorie: CONSOMMATION, USAGES NUMÉRIQUES | Pas de commentaires
Page 1 sur 3123