un peu d’analyse dans ce monde de clics
Le blog en partenariat avec Estives
30

août
Le cartable devient numérique

Cartable numérique EditisLa France accuse un retard sur ses voisins en matière d’éducation numérique : avec 16 ordinateurs pour 100 élèves, et encore un quart des lycées qui n’ont pas accès à une connexion haut débit, l’équipement est à la traine. La révolution vient des parents et des enfants. Beaucoup mieux équipés, ils demandent une bascule rapide vers des supports pédagogiques numériques. Les éditeurs de manuels scolaires l’ont bien compris et proposent tous des ouvrages numériques aux contenus augmentés, et font désormais de la tablette l’outil à tout faire : simple, léger, mobile, motivant. Reste que le chiffre d’affaires numérique est encore modeste : 1 % seulement chez Hatier. Nathan et Bordas se tournent donc aussi vers les particuliers et plus uniquement vers les établissements scolaires aux budgets limités. Les deux maisons d’édition du Groupe Editis lancent à la rentrée 2013 des offres attractives à quelques euros et moins chères que le papier. Le cartable va devenir numérique si les familles acceptent de payer.

Catégorie: BUSINESS MODELS, CONSOMMATION, USAGES NUMÉRIQUES | Pas de commentaires
29

août
La publicité en ligne doit faire sa révolution

Un récent sondage Ifop faisait état d’une quasi – unanimité parmi les internautes français : ils sont 90 % à juger la publicité sur internet « omniprésente », 84 % à estimer qu’elle « fait perdre du temps » et 80 % à la juger « stressante ». Les internautes grossissent les rangs des publiphobes alors même que le marché publicitaire sur internet arrive à maturité et que le modèle « gratuit financé par la publicité » reste le plus répandu. C’est une double interpellation. Pour les sites éditoriaux, tout d’abord, dont le modèle économique arrive à ses extrémités et qui doivent trouver de nouvelles sources de revenus : meilleur ciblage (pub contextuelle), monté d’un modèle payant moins exposé à la nécessité publicitaire, raréfaction des espaces, sont des pistes. Pour les annonceurs, d’autre part, qui ne vont pas tarder à réaliser que sur internet comme autrefois en radio ou en télé, le matraquage est non seulement coûteux : il est contreproductif. La solution viendra donc d’une double créativité, publicitaire et technique.

Catégorie: BUSINESS MODELS, CONSOMMATION, USAGES NUMÉRIQUES | Pas de commentaires
14

août
Data visualisation de vos données privées : un outil à double tranchant

Immersion

Dans un article du New York Times publié en avril 2011, Richard Thaler, professeur d’économie à l’université de Chicago, appelait les entreprises à mettre les données collectées sur les utilisateurs à la libre disposition de ceux-ci. Ce qui semble être un juste retour de la part des grandes banques ou des opérateurs de téléphonie mobile, qui utilisent abondamment les données de leurs consommateurs. Ces données pourraient permettre, par exemple, d’ajuster son forfait de téléphone en fonction de sa consommation réelle sur les dernières années. Mais comment, et surtout sous quelle forme, mettre ses données à disposition des consommateurs ?

L’outil « Immersion » développé au MIT (Massachussets Institute of Technology) par César Hidalgo montre une manière intelligente de visualiser ses métadonnées Gmail. A partir des destinataires des emails envoyés et des dates d’envoi, « Immersion » nous permet de visualiser nos réseaux, les personnes que nous contactons le plus, dans quelle période de temps, et avec qui ces contacts nous ont mis en relation. Bref, une vision synthétique de notre réseau social à travers le prisme de notre messagerie électronique.

Au-delà de la prouesse technologique et graphique, cette mise à disposition des données privées est une évolution à double tranchant. Une manière intelligente de se réapproprier nos données pour en faire une synthèse personnelle, les intégrer dans notre histoire privée… Mais aussi, pour Rue 89, dans le contexte des révélations actuelles sur le programme de surveillance PRISM, une effrayante démonstration de la précision et de la fiabilité des informations que nos données permettent de déduire sur nos idées, nos réseaux sociaux, et notre mode de vie.

Catégorie: Non classé | Pas de commentaires
9

août
Le graph search de Facebook bientôt disponible en France ?

Depuis début Juillet, Facebook accélère le déploiement du « Graph Search », son nouveau moteur de recherche avancée. Actuellement réservé aux utilisateurs anglophones, ce moteur sera bientôt déployé en France. Celui-ci permettra de rechercher très facilement des profils spécifiques en fonction de critères accessibles librement sur les comptes utilisateurs, parmi lesquels l’âge, le sexe, la ville, l’université, les mentions j’aime… Nous pourrons ainsi, par exemple, faire une recherche de type : « toutes les femmes qui habitent à Paris, qui ont fait leurs études à l’université Paris-Dauphine, et qui aiment le chocolat ». Quelle utilité, hormis transformer Facebook en vaste réseaux de rencontre et partage de photos ? Pour Facebook, exploiter à plein toutes les données utilisateurs qui étaient, jusque-là, enfouies dans les profondeurs du réseau depuis la création du site ; pour les utilisateurs, intégrer une photothèque de millions de photos à leur disposition et constituer un moteur permettant de les guider dans leurs choix (restaurants qui sont appréciés par ses amis dans une ville spécifique, par exemple) ; et pour les agences, disposer d’un panel représentatif et gratuit pour faire des études marketing ciblées parmi les millions d’utilisateurs de Facebook, en France et dans le monde !

Catégorie: BUSINESS MODELS, Non classé, USAGES NUMÉRIQUES | Pas de commentaires